Skip Navigation

Photo de Judith Osongo Yanga, UMNS

Les rebelles Mai-Mai ont pillé deux centres de santé Méthodistes Unis dans les districts de Kibombo et de Kasongo en République Démocratique du Congo, en janvier. Les infirmiers des centres ont indiqué que les rebelles ont emporté 26 matelas, huit batteries, quatre convertisseurs et quatre microscopes.

Deux centres de santé Méthodistes Unis pillés par les rebelles Maï-Maï

 

Par Judith Osongo Yanga
26 février 2018 | SAMBA, République Démocratique du Congo (UMNS)

Les rebelles Mai-Mai ont pillé deux centres de santé Méthodistes Unis dans les districts de Kibombo et Kasongo-samba à la fin du mois de Janvier, emportant tous les médicaments et les matelas des centres et kidnappant un infirmier pour soigner leurs blessés. 

Les rebelles ont relâché l'infirmier, qui était en service au centre de santé Méthodiste Uni de Kibombo, une semaine après que l'Église Méthodiste Unie et la société civile de Kibombo aient envoyé des messages de détresse, selon le pasteur Shako Pascal, surintendant du district de Kibombo. 

Djunga Lokoso, infirmier en charge du centre de Kibombo, a déclaré qu'il administrait des soins aux patients ce soir-là lorsqu'il a entendu des bruits à l'extérieur.

« Soudain, la porte du centre a été fracturée. J'ai vu des miliciens Mai-Mai entrer, demander de l'argent. Puisqu’il n'y avait pas assez d'argent dans notre caisse, ils ont cassé notre pharmacie et ont emporté toutes les produits pharmaceutiques. Ils ont forcé les malades à se coucher par terre. Ils ont pris tous les matelas et m'ont kidnappé pour soigner leurs blessés de guerre », a-t-il raconté. « Je remercie Dieu, tous les membres de l'Église Méthodiste Unie et ma famille pour leurs prières. »

Le Rév. Augustin Bosenga, surintendant de district à Kasongo-samba a déclaré que les rebelles Maï-Maï ont pillé le centre de santé de Lubao dans son district et ont tout emporté. « Le centre est vide, » a-t-il dit.

L'équipement volé comprend 26 matelas, huit batteries, quatre convertisseurs et quatre microscopes, selon les infirmiers responsables.

Les deux centres de santé Méthodistes Unis desservent les territoires de Kibombo et Kasongo et leurs environs. Selon Wembokoko Paul, superviseur médical du Centre de santé de Maniema, chaque centre de santé dispose de 12 lits pour soigner les patients, et les centres fournissent également des soins ambulatoires.

Dr. Philippes Okonda, coordinateur des opérations pour la Région épiscopale du Congo Est, a déclaré que les rebelles ciblaient également les postes de santé dans les districts.

« Nous regrettons les actions menées par les rebelles Mai-Mai du fait de la situation sécuritaire dans ces régions, » a-t-il déploré. « Outre ces deux centres de santé, les rebelles ont également volé tout l'équipement médical d'une valeur de 1470 dollars, des postes de santé de Mutumba et de Luhudi. Ils ont même brûlé le poste de santé de Mutumba, » a-t-il expliqué.

Yanga est la directrice de communication pour la région épiscopale de l'Est du Congo. Contact Média: newsdesk@umcom.orgInscrivez-vous pour recevoir notre bulletin mensuel gratuit des événements dans la vie de l'Église Méthodiste Unie dans votre boîte de réception.