Skip Navigation
Des poulets regardent à travers leurs cages dans la ferme de Africa University à Mutare, au Zimbabwe. Photo de Mike DuBose, UMNS.

Photo de Mike DuBose, UMNS.

Des poulets regardent à travers leurs cages dans la ferme de Africa University à Mutare, au Zimbabwe.

La ferme de Africa University nourrit de nombreuses personnes

 

Par Kathy L. Gilbert
10 Avril 2017 | MUTARE, Zimbabwe (UMNS)

Etudiante en première année, Agatha Muagura murmure à la poule blanche qu’elle tient entre ses bras. L'oiseau est remarquablement docile après avoir été chassé, balancé par les pieds et poussé sur une balance à peser.

Leçon suivante pour Muagura - abattage et retrait des entrailles. Prochaine étape pour la poule – la cantine de Africa University.

Bien que ce soit la fin du voyage pour cette poule, jusqu'à aujourd'hui, cette poule avait vécu une vie heureuse.

Larry Kies (à gauche) forme les étudiants en agriculture dans le poulailler de la ferme de Africa University à Mutare (Zimbabwe). Kies, un missionnaire Méthodiste Uni, sert de conseiller technique à la ferme. Photo de Mike DuBose, UMNS.

Sur plus de 80 hectares de la ferme de Africa University, les poules sont contentes, les porcs et les vaches sont gras et les cultures sont abondantes.

Muagura, une étudiante en première année venant du Mozambique, est l'une des huit étudiants qui s'intéressent au travail agricole de Larry Kies, missionnaire Méthodiste Uni du Conseil général des Ministères Globaux de la dénomination, qui a été conseiller et instructeur de la ferme depuis 2002.

C'est le chaos dans le coin d’un poulailler « mature. » Beaucoup de poussière, de plumes et d'autres produits de poules y sont rangés.

Un porc sort la tête de son enclos à la ferme de Africa University à Mutare, au Zimbabwe. Photo de Mike DuBose, UMNS.

Imperturbable, Kies demande : « Est-ce que ces poules sont heureuses ? »

Après une pause, il répond : « elles le devraient car elles sont sur le point d'aller au paradis. »

Du jour 1 au jour 38, les poules ont une vie douce dans la ferme de Africa University. Puis, le jour 38, elles font partie de la vie du campus grâce à la cantine.

La Faculté de l'Agriculture et des Ressources naturelles a été créée en 1992 comme étant l'une des deux premières facultés de cette institution privée liée à l’Eglise Méthodiste Unie. La ferme fournit des poules, des bœufs, des porcs, des œufs, des produits laitiers et un large éventail de légumes pour la nourriture des étudiants et du personnel. Les restes sont vendus à des restaurants et des hôtels à Mutare.

Naomie Chikosi rassemble des œufs dans la ferme de Africa University à Mutare, au Zimbabwe. Photo de Mike DuBose, UMNS.

Trevor Mupofu, le responsable de la ferme, a déclaré que 300 volailles prenaient le chemin de la cuisine de l'université tous les lundis, mercredis et vendredis.

La ferme reçoit 2000 poussins d'un jour tous les quinze jours.

« 2000 entrent, 2000 en sortent, » soutient-il.

Les poussins souples viennent dans des boîtes en carton comportant des trous d'air. Chaque poussin est compté puis lâché dans le premier des trois hangars à toit en étain où les poules passent leur vie.

Robert Saundweme vérifie la culture du maïs dans la ferme de Africa University à Mutare, au Zimbabwe. Photo de Mike DuBose, UMNS.

Mupofu affirme que les poussins viennent de 700 kilomètres. Après leur longue course, ils sont « stressés. » Ils reçoivent un régime spécial fait de vitamines mélangées à leur nourriture afin de calmer leurs nerfs et les rendre sains, soutient-il.
COMMENT SOUTENIR

Les Églises Méthodistes Unies peuvent soutenir l'université par l'intermédiaire du Fonds de Africa University.

Vous pouvez donner en ligne à tout moment ou vous informer sur des campagnes spécifiques et des opportunités de dons via le Bureau de développement de Africa University.

Les bourses d'études pour les étudiants de Africa University sont soutenues par le projet Advance #3021028 via le Conseil général des Ministères Globaux.

Advance #3020619 aide les étudiants nécessiteux inscrits à Africa University en répondant à leurs besoins primaires.

Advance #3021027 soutient le développement de la ferme de Africa University afin d’améliorer l'enseignement des étudiants en agriculture et des agriculteurs de la région.

L'Université d'Afrique a célébré du 25 au 27 Mars 2017 son 25ème anniversaire. 

Les poules blanches sont pour la consommation tandis que les poules rouges sont pour la ponte.

Naomie Chikosi est la gestionnaire d’un des poulaillers. Elle se promène tranquillement entre les cages faites de fils barbelés, des dizaines de fois par jour, en récoltant les œufs des 3000 poules pondeuses. Elle balaie le hangar, nettoie les eaux et nourrit son élevage de volailles. Elle remplit des caisses avec 50 œufs, 70 caisses par jour, 365 jours par an.

Elle aime son travail. Admirant les cages de câbles, timidement, elle dit : « ces poules sont heureuses. Entendez-les roucouler. Je les aime beaucoup. »

En face des poulaillers se trouvent trois hangars de porcs. Un hangar pour tous, un pour l'élevage et un pour la maternité où les bébés porcs courent autour des pieds de leurs mamans.

Les porcs restent dans le premier hangar jusqu'à ce qu’ils pèsent 25 kilogrammes. Ensuite, ils deviennent soit des lards, soit des parents.

Le personnel surveille les femelles cochonnes qui sont réceptives à l'élevage pendant un ou deux jours dans un cycle de 21 jours. Le ratio entre males et femelles est d'environ 1 pour 30, affirme Mupofu. Entre leurs tâches, les males font la sieste.

L'université a aussi des chèvres et des moutons.

La ferme cultive un peu de tout, des oignons et des légumes à feuilles aux pommes de terre et aux murailles de maïs. « Nous sommes célèbres pour nos pommes de terre, » dit Mupofu.

La ferme de Africa University de Mutare, au Zimbabwe, offre une formation pratique aux étudiants en agriculture ainsi que la nourriture à la cantine du campus. Photo de Mike DuBose, UMNS.

Ce ne sont pas seulement les étudiants de Africa University qui apprennent ici des techniques agricoles. La ferme pédagogique est ouverte à toute la communauté et à d'autres universités.

Le bureau de Mupofu est une petite cabane ronde dans le premier bâtiment construit sur le campus de Africa University. Il garde le discret bureau propre et soigné.

« C'est ici que l'université a commencé, » dit-il avec une certaine fierté. « Nous avons 38 membres dans notre personnel. J’en suis le numéro 38. »

Des poulets regardent à travers leurs cages dans la ferme de Africa University à Mutare, au Zimbabwe. Photo de Mike DuBose, UMNS.

Gilbert est journaliste multimédia pour United Methodist News Services. Contact Média: newsdesk@umcom.org