Skip Navigation

Photo de Philippe Kituka Lolonga, UMNS

Anny Butunga Mwindulwa remet une moustiquaire à Aziza Rachel, une nouvelle mère, à l'extérieur de la maternité de la clinique Irambo à Bukavu (République démocratique du Congo.)

Photo de Philippe Kituka Lolonga, UMNS.

Intérieur de la nouvelle maternité de la clinique Irambo. La clinique qui a ouvert ses portes le 13 novembre 2017 devrait accueillir 60 à 70 femmes par mois.

Photo de Philippe Kituka Lolonga, UMNS

Des femmes visitent la nouvelle clinique Irambo.

Previous Next

L’Eglise et le gouvernement, partenaires dans le domaine de la santé maternelle

 

Par Philippe Kituka Lolonga
4 janvier 2018 | BUKAVU, République démocratique du Congo (UMNS)

Une nouvelle maternité permettra aux femmes d'accoucher sans avoir à parcourir les 15 voire 25 kilomètres qui les séparent de l’hôpital le plus proche.

Le Quartier Irambo est une banlieue de la ville de Bukavu, qui compte environ 17.000 habitants, mais qui ne dispose pas d'infrastructures adéquates pour la maternité. Pour accoucher dans des conditions acceptables, les femmes doivent parcourir de longues distances. L'Eglise a décidé de construire une maternité pour permettre aux femmes de ce quartier de bénéficier de meilleures conditions d'accouchement.

L'inauguration de cette maternité au Centre de santé Irambo a eu lieu le 13 novembre - un peu moins d'un an après le début des travaux de construction en décembre 2016 - dans le cadre d'un projet de Global Health Initiative de l'Église Méthodiste Unie. Le centre profitera à ceux qui vivent dans cette partie de la Conférence annuelle du Kivu de l’Eglise Méthodiste Unie.

Be sure to add the alt. text

Intérieur de la nouvelle maternité de la clinique Irambo. La clinique qui a ouvert ses portes le 13 novembre 2017 devrait accueillir 60 à 70 femmes par mois. Photo de Philippe Kituka Lolonga, UMNS.

« En matière de santé, l'Église Méthodiste Unie est un partenaire du gouvernement congolais. Aujourd'hui encore, elle vient de démontrer sa bonne volonté en construisant une maternité moderne, un élément essentiel dans la communauté du quartier Irambo en particulier, et de la ville de Bukavu en général. Le fait que l'Eglise continue de soutenir l'Etat congolais dans le secteur de la santé est un acte à encourager, » a soutenu le Dr. Jean Cubaka, médecin chef de la zone d'Ibanda, à l'issue de la cérémonie d’inauguration.

Lors du lancement de décembre 2016, les femmes et les membres de la communauté ont été très impliqués dans ce projet. C'était une priorité pour toutes les femmes vivant dans le quartier Irambo qui ont beaucoup souffert pendant l'accouchement et qui ont demandé aux femmes de fréquenter la nouvelle clinique Irambo.

L’évêque Gabriel Unda, de la région Episcopale du Congo Est, a visité l'établissement en juin lors de la session de la Conférence annuelle du Kivu. « La santé maternelle est une préoccupation dans cette région, » a-t-il dit, « au regard des statistiques de femmes qui accouchent tous les jours. »

Selon un rapport des Services de coordination de santé du Congo Est, entre 60 et 70 femmes se rendront en moyenne, chaque mois, à Irambo pour accoucher.

Be sure to add the alt. text

Des femmes visitent la nouvelle clinique Irambo. Photo de Philippe Kituka Lolonga, UMNS.

Le Dr. Philippe Okonda, coordinateur des Opérations de santé au Congo Est, a expliqué aux représentants de Global Health Initiative la nécessité d'améliorer les conditions d'accouchement dans ce centre de santé. Il a également recommandé le suivi des femmes enceintes et des enfants jusqu'à l'âge de 5 ans.

L'établissement comprend une maternité de 20 lits, une salle d'accouchement, une salle de réveil, une salle d'opération, un cabinet de consultation de médecins et deux salles privées.

Le Dr. Damas Lushima, médecin superviseur de l'établissement, a salué la contribution de Global Health Initiative dans cette structure et a déclaré que les conditions d’accouchement des femmes commencent à s'améliorer parce qu'auparavant deux femmes dormaient dans le même lit faute d'espace.

Douglas Mukome, bourgmestre de la commune d'Ibanda à Bukavu, a salué le travail accompli par l'Église Méthodiste Unie et a encouragé l'Eglise à poursuivre ses efforts pour aider les femmes enceintes et leurs enfants.

Le Révérend Dumas Balaganire, surintendant du district d'Uvira, a exprimé sa satisfaction pour la construction de cette maternité et a remercié les partenaires de Global Health pour leur soutien. Balaganire représentait l’Evêque Unda, qui participait à un Conseil des évêques aux États-Unis.

Kituka Lolonga est communicateur de la Conférence Annuelle du Kivu.