Skip Navigation

Photo de Mike DuBose, UMNS

L'évêque Bruce R. Ough est le président du Conseil des évêques.

Les évêques Méthodistes Unis condamnent les remarques « désobligeantes » du président Trump

 

COMMUNIQUE DE PRESSE – POUR DIFFUSION IMMEDIATE 

12 Janvier 2018

L’Evêque Bruce R. Ough, président du Conseil des évêques de l'Église Méthodiste Unie, a produit, en ce jour, une déclaration au nom du Conseil concernant les remarques attribuées au président Donald Trump à l’encontre des immigrants. Voici sa déclaration :

Nous sommes consternés par les remarques désobligeantes attribuées au président Donald Trump, qui se serait adressé aux immigrants des pays africains et d'Haïti, et aux pays eux-mêmes, d'une manière insultante et péjorative. Selon les rapports de divers médias, le président Trump a fait ces remarques lors d'une discussion à la Maison Blanche avec des législateurs sur l'immigration.

Telles que rapportées, les paroles du président Trump sont non seulement offensantes et nuisibles, mais aussi racistes.

Nous appelons tous les chrétiens, en particulier les Méthodistes Unis, à condamner cette qualification et à demander au président Trump de s'excuser.

En tant que Méthodistes Unis, nous avons de l’estime pour nos frères et sœurs de toutes les contrées du monde et nous croyons que Dieu aime toute la création, peu importe sa situation géographique et sa provenance. En tant que leaders de notre Église Méthodiste Unie mondiale, nous n’apprécions pas cette formulation grossière du leader d'une nation fondée par des immigrants et qui sert de phare aux « exténués, qui en rang serrés aspirent à vivre libres. »

Plusieurs de nos pasteurs, laïcs et autres citoyens hautement qualifiés et productifs sont originaires des régions que le président Trump a diffamées dans ses commentaires. Le fait qu'il insiste également sur le fait que les États-Unis devraient accueillir plus d'immigrants en provenance d'Europe et d'Asie démontre le caractère raciste de ses commentaires. Ceci est en contradiction directe avec l'amour de Dieu pour tous les hommes. De plus, ces commentaires à la veille de la célébration de la journée dédiée à Martin Luther King sont en porte-à-faux avec le témoignage du Dr. King et la lutte continuelle des États-Unis contre le racisme.

Nous venons de célébrer la naissance de Jésus-Christ, dont les parents, pendant son enfance, ont dû s’exiler en Afrique pour échapper à la colère du roi Hérode. Des millions d'immigrants dans le monde fuient des événements aussi méprisables qui mettent leur vie en danger. Par conséquent, en tant que chrétiens, nous avons le devoir de leur venir en aide au moment où ils fuient les dangers politiques, culturels et sociaux dans leurs pays d’origine.

Nous ne tolérerons pas que nos frères et sœurs soient calomniés d'une manière aussi grossière. Nous appelons tous les Méthodistes Unis, tous les religieux et les leaders politiques des États-Unis à élever la voix et à dénoncer de telles remarques désobligeantes et racistes.

Le Christ nous rappelle que le monde saura que nous sommes chrétiens par l'amour que nous avons les uns pour les autres. Montrons cet amour pour tout le peuple de Dieu en disant « non au racisme ; non à la discrimination et non au fanatisme. »

Evêque Bruce R. Ough

Président - Conseil des évêques

###

Contact Média : Rév. Dr. Maidstone Mulenga
Directeur des Communications
Conseil des évêques - L'Église Méthodiste Unie
mmulenga@umc-cob.org - 202-748-5172