Skip Navigation

Photo de Maile Bradfield, UMNS

Les délégués et les visiteurs suivent les débats liés aux pétitions de la Conférence Générale 2016 de l’Eglise Méthodiste Unie à Portland, Oregon (Etats-Unis).

Les Evêques nomment les membres du panel sur la sexualité humaine

Heather Hahn
24 Octobre 2016 | UMNS

Le Conseil des Evêques vient de publier les noms des 32 Méthodistes Unis qui siègeront au sein de la commission chargée de combler les profondes divisions de la dénomination sur l'homosexualité et de promouvoir l'unité de l'Eglise.

« Après trois mois de discernement et de prière, les évêques ont choisi 8 évêques, 11 laïcs, 11 anciens (pasteurs consacrés) et 2 diacres pour siéger au sein de la commission, » a déclaré l’Evêque Bruce R. Ough, président du Conseil des Evêques, dans un communiqué. « Ce groupe est représentatif de notre diversité théologique. »

Le nombre de laïcs est en nette augmentation par rapport aux huit que les évêques avaient initialement prévu de nommer.

Avant que les noms n’aient été rendus publics, certains Méthodistes Unis avaient appelé les évêques à envisager d'ajouter plus de laïcs au sein de cette commission. Plus de 500 personnes ont signé une pétition allant dans ce sens. Les évêques ont reçu cette pétition le dimanche 16 octobre, journée des Laïcs.

Selon la déclaration des évêques, ils ont ajouté les laïcs après avoir entendu leurs préoccupations. Les évêques ont choisi les membres de la commission à partir d'un pool de plus de 300 candidats.

Trois évêques supplémentaires serviront de modérateurs au sein de la Commission sur La Voie à Suivre. Ce sont l’Evêque Ken Carter de la Région de la Floride, l’Evêque Sandra Steiner Ball de la Région de West-Virginia et l’Evêque David Yemba de la Région du Congo central. Carter est appelé à devenir le président du Conseil des Evêques en 2018.

La nouvelle Commission sur La Voie à Suivre arrive au moment où l'intensification du débat lié à l'homosexualité menace de diviser la dénomination. La Conférence Générale, la plus haute instance législative de la dénomination, a autorisé en Mai dernier, les évêques à former cette commission au moment où les rumeurs d'une scission potentielle avaient atteint leur paroxysme.

La Conférence Générale a demandé à la commission d’examiner complètement voire de recommander des révisions possibles pour chaque paragraphe du Livre de Discipline, la Constitution de la dénomination, relatif à la sexualité humaine.

Mais, il y aura plus que des débats sur l'homosexualité et l'interprétation biblique de la sexualité humaine à l'ordre du jour de la commission, selon les évêques. La commission examinera de nouvelles façons d'être en relation avec les autres cultures et structures de l'Eglise. Les membres se pencheront également sur les moyens de redéfinir le sens d’une dénomination connexionnelle.

« La commission définira ce que signifie d'être une Église qui maximise la présence du témoignage Méthodiste Uni dans autant d'endroits que possible dans le monde, favorisant autant que possible une différenciation contextuelle et une approche équilibrée des différentes interprétations théologiques sur la sexualité humaine dans un souci d’unité » avait écrit Ough en Juillet.

LA COMPOSITION DE LA COMMISSION

Rév. Jorge Acevedo
Etats-Unis, Floride, pasteur, homme

Rév.  Brian Adkins
Etats-Unis, Californie, pasteur, homme

Jacques Umembudi Akasa
Afrique, République Démocratique du Congo, laïc, homme

Hortense Aka Dago-Akribi
Afrique, Côte d’Ivoire, laïc, femme

Rév.  Tom Berlin
Etats-Unis, Virginie, pasteur, homme

Matt Berryman
Etats-Unis, Illinois, laïc, homme

Rév.  Helen Cunanan
Philippines, pasteur, femme

David Field
Europe, Suisse, laïc, homme

Évêque Ciriaco Francisco
Philippines, évêque, homme

Évêque Grant Hagiya
Etats-Unis, Californie, évêque, homme

Scott Johnson
Etats-Unis, New York, laïc, homme

Rév. Jessica LaGrone
Etats-Unis, Kentucky, pasteur, femme 

Rév. Thomas Lambrecht
Etats-Unis, Texas, pasteur, homme

Myungrae Kim Lee
Etats-Unis, New York, laïc, femme

Rév. Julie Hager Love
Etats-Unis, Kentucky, diacre, femme

Mazvita Machinga
Afrique, Zimbabwe, laïc, femme

Patricia Miller
Etats-Unis, Indiana, laïc, femme

Rév.  Mande Guy Muyombo
Afrique, République Démocratique du Congo, pasteur, homme

Évêque Eben Nhiwatiwa
Afrique, Zimbabwe, évêque, homme

Dave Nuckols
Etats-Unis, Minnesota, laïc, homme

Rév.  Casey Langley Orr
Etats-Unis, Texas, diacre, femme 

Évêque Gregory Palmer
Etats-Unis, Ohio, évêque, homme

Rév. Donna Pritchard
Etats-Unis, Oregon, pasteur, femme

Rév. Tom Salsgiver
Etats-Unis, Pennsylvania, pasteur, homme 

Évêque Robert Schnase
Etats-Unis, Texas, évêque, homme

Rév. Jasmine Rose Smothers
Etats-Unis, Georgia, pasteur, femme

Leah Taylor
Etats-Unis, Texas, laïc, femme

Évêque Debra Wallace-Padgett 
Etats-Unis, Alabama, évêque, femme

Évêque Rosemarie Wenner
Europe, Allemagne, évêque, femme

Alice Williams
Etats-Unis, Floride, laïc, femme

Évêque John Wesley Yohanna
Afrique, Nigeria, évêque, homme

Rév.  Alfiado S. Zunguza
Afrique, Mozambique, pasteur, homme ​

Onze des membres de cette commission, y compris quatre évêques, viennent des conférences centrales - régions épiscopales de l'Eglise en Afrique, en Europe et aux Philippines. 7 sont originaires d'Afrique, 2 des Philippines et 2 d'Europe. Environ 40 pour cent des 12,4 millions de membres de la dénomination vivent en dehors des États-Unis.

14 membres, dont deux évêques, sont des femmes.

La commission se penchera sur une dénomination qui, selon les évêques, est dans un état fragile.

Le Livre de Discipline soutient, depuis 1972, que toutes les personnes ont une valeur sacrée, mais que « la pratique de l'homosexualité est incompatible avec l'enseignement chrétien. » La dénomination interdit la consécration des pasteurs « autoproclamés » homosexuels et l’office des mariages des personnes de même sexe.

Les membres de l'Église ont longtemps débattu ces politiques. Toutefois, ce désaccord s’est amplifié depuis que homosexuels sont acceptés dans plusieurs endroits du monde. Plusieurs pays dont les États-Unis ont légalisé le mariage civil des personnes de même sexe, et de plus en plus les Méthodistes Unis défient ouvertement ces interdictions.

Ces derniers mois, plus de 100 pasteurs Méthodistes Unis et des candidats au ministère pastoral se sont officiellement déclarés homosexuels. Plusieurs conférences ont marqué leur désaccord avec les interdictions de l’Eglise liées à l'homosexualité, et la Juridiction de l'Ouest des Etats-Unis a élu et consacré comme évêque la Révérende Karen Oliveto, qui est ouvertement lesbienne et mariée.

Pendant ce temps, la « Wesleyan Covenant Association », un nouveau groupe qui promeut la voix évangélique de la dénomination, a mis la commission en garde contre toute rupture avec les enseignements actuels de l'église.

La déclaration du 7 octobre de ce groupe soutient que « toute option locale » qui laisse aux églises locales et aux congrégations le soin de décider des questions d’ordination et de mariage est inacceptable. En outre, cette déclaration demande à la commission de trouver le moyen de traduire devant les instances compétentes tout pasteur responsable de violations et de se préparer à une scission confessionnelle.

Représentation des associations de plaidoyer

Deux des membres de la commission, les Revs. Jessica LaGrone et Thomas Lambrecht, siègent au sein de « Association’s leadership council. »

Deux autres membres dirigent des associations de défense qui cherchent à influencer la politique de l'Eglise liée à l'homosexualité.

Matt Berryman est le directeur exécutif de « Reconciling Ministries Network », une association de défense qui encourage l’Eglise à inclure les personnes LGBTQ dans tous les aspects de la vie de l'Eglise, y compris l’ordination et le mariage. Il est aussi ouvertement homosexuel.

Patricia L. Miller est la directrice exécutive de « Confessing Movement » au sein de l'Église Méthodiste Unie, une association de défense qui pousse la dénomination à tenir la ligne sur les enseignements liés à l'homosexualité.

Prochaine rencontre des évêques

Toute recommandation provenant de cette nouvelle commission devra recevoir l'approbation de la Conférence Générale.

Le Conseil des Évêques tiendra sa réunion d'automne du 30 octobre au 2 novembre à St. Simons Island, (Géorgie, Etats-Unis). Il décidera, éventuellement, de convoquer une Conférence Générale spéciale en 2018 pour statuer sur les recommandations de la commission.

Les évêques examineront également un plan visant à étendre la conversation sur ce sujet avec des centaines de laïcs et pasteurs dans les conférences annuelles.

La date et le lieu de la première rencontre de cette nouvelle commission ne sont pas encore connus.

Hahn est journaliste de nouvelles multimédia pour l’United Methodist News Service. Contact média : newsdesk@umcom.org