Skip Navigation

Photo de Mike DuBose, UMNS.

Harriett Jane Olson, Présidente-des Femmes Méthodistes Unies, prononce le discours de clôture à l'Assemblée des Femmes Méthodistes Unies de 2018 à Columbus (Ohio).

Les femmes Méthodistes Unies exhortées à changer hardiment le monde

 

Par Kathy L. Gilbert
COLUMBUS, Ohio | UMNS

« Sœurs, nous sommes l'énergie audacieuse de Dieu, » a lancé Harriett Jane Olson à plus de 6 000 femmes Méthodistes Unies qui avaient passé trois jours à écouter et à apprendre à exploiter le pouvoir de l'audace.

Olson, Directrice exécutive de l’Organisation des Femmes Méthodistes Unies (United Methodist Women), a pris la parole lors de la dernière session de l'Assemblée de 2018 qui s'est tenue du 18 au 20 mai. « Le pouvoir de l’audace » était le thème du rassemblement.

Je crois que les Femmes Méthodistes Unies sont aussi indispensables aujourd'hui qu'elles ne l'ont jamais été, a déclaré Olson. Nous sommes capables de provoquer un changement, nous sommes partout et nous sommes interconnectées.

Cette assemblée s'est concentrée sur quatre questions principales de justice sociale sur lesquelles cette organisation se focalise : l'inégalité économique, la justice climatique, la santé maternelle et infantile et l'incarcération de masse en mettant l'accent sur l'arrêt de la filière « du berceau à la prison. »

Après une pause, Olson a affirmé : « J'ajouterais une cinquième - l'égalité des sexes. »

Dawn Wiggins Hare (right), of the United Methodist Commission on the Status and Role of Women, becomes emotional as she and Harriett Jane Olson lament the failure of two amendments to the church's constitution that promoted women’s equality. Photo by Mike DuBose, UMNS.

Dawn Wiggins Hare (à droite), de la Commission Méthodiste Unie sur le Statut et le Rôle des Femmes, exprime son émotion pendant qu’Harriett Jane Olson et elle déplorent l'échec de deux amendements à la constitution de l'Eglise qui devrait promouvoir l'égalité des sexes. Photo de Mike DuBose, UMNS.

 

Elle faisait référence à deux amendements à la constitution de l’Eglise Méthodiste Unie qui avaient échoué. Les deux portaient sur l'égalité des sexes. Il y aura un nouveau vote sur l’un des amendements après avoir déterminé si une mauvaise traduction avait été envoyée aux conférences annuelles.

Dawn Wiggins Hare, Directrice exécutive de la Commission sur le statut et le rôle des femmes, s'est jointe à Olson le 18 mai pour évoquer leur déception et leur détermination à continuer de travailler.

« Ce n'est pas ce que nous voulons que l'Église Méthodiste Unie soit, » a déclaré Olson, lorsque ces deux femmes se sont adressées, en larmes, à l'assemblée.

« Si nous le comprenons - et nous le comprendrons, nous serons plus fortes pour œuvrer ensemble, » ont-elles affirmé à l'unisson.

Olson s’est associée à l'évêque Cynthia Fierro Harvey de la région de Louisiane lors d'un point de presse avant la dernière plénière. Le point de presse comptait neuf femmes évêques ainsi que l’évêque hôte Gregory Palmer, de la Conférence de West Ohio.

Women wearing shirts from the Limitless Teens program for young United Methodist Women celebrate their gathering's motto

Des femmes portent des tee-shirts du programme Limitless Teens pour les jeunes femmes Méthodistes Unies qui célèbrent, à travers la danse, la devise de leur rassemblement « Le pouvoir de l’audace. ». Photo de Paul Jeffrey, pour les Femmes Méthodistes Unies.

 

« Nous devons témoigner de notre travail, » a soutenu Harvey. « Aucune femme ne devrait jamais entendre, ‘C'est un très bon sermon pour une fille.’ »

Notre œuvre doit être de reconstruire la fondation, a déclaré Olson. « Les progrès que nous pensions, jusque-là, sécurisés ne l'étaient pas. »

Des ateliers, des rencontres publiques, des expositions et des présentations ont meublé cette assemblée de trois jours. En plus de toutes ces activités, les femmes se sont exprimé, ont noué de nouvelles relations et ont célébré la rencontre de veilles connaissances.

« Cela est si exaltant. J’ai été inspirée à être audacieuse et à prendre la parole », a expliqué Liwliwa Robledo, une diaconesse à la retraite de la Conférence de Rocky Mountain. Elle a évoqué un rassemblement diversifié, différentes personnes ayant une même vocation, celle « d’aimer la justice et le service, et servir le Christ. »

The Rev. Shalom Agtarap uses a Hula-Hoop at a health exhibit in the exhibit hall of the assembly. Photo by Paul Jeffrey for United Methodist Women.

La Révérende Shalom Agtarap joue avec un cerceau lors d'une exposition sur la santé dans la salle d'exposition de l'assemblée. Photo de Paul Jeffrey, pour les Femmes Méthodistes Unies.

 

Des femmes audacieuses comme Leymah Gbowee, Prix Nobel de la paix, Katharine Hayhoe, spécialiste du climat, Michelle Alexander, auteure primée et Marian Wright Edelman, fondatrice de Children Defense Fund, étaient au programme. Au nombre des oratrices se trouvaient également Tamika D. Mallory, militante des droits civiques reconnue à l'échelle nationale, et la Révérende Hannah Adair Bonner, qui se voue à amplifier la voix des jeunes femmes. Elles ont toutes évoqué le coût de l'audace.

Gbowee, originaire du Liberia, a remporté le Prix Nobel de la paix pour son rôle dans la gestion d'un mouvement de femmes pour la paix qui a mis fin à la deuxième guerre civile libérienne en 2003. Elle a partagé le prix avec Ellen Johnson Sirleaf, ancienne présidente du Libéria et Méthodiste Unie ainsi que Tawakkol Karman, originaire du Yémen.

«Nous étions sept femmes avec 10 $. Nous nous sommes levées avec audace et avons conçu une stratégie de non-violence afin de ramener notre pays à la normalité, » a-t-elle révélé. « Ce qui m'a permis de continuer était ma foi en Dieu. »

Activist Leymah Gbowee addresses the assembly. She received the Nobel Peace Prize in 2011 for her work in leading a women’s peace movement that brought an end to the Second Liberian Civil War in 2003. Photo by Paul Jeffrey for United Methodist Women.

L'activiste Leymah Gbowee s'adresse à l'assemblée. Elle a remporté le Prix Nobel de la paix pour son rôle dans la gestion d'un mouvement de femmes pour la paix qui a mis fin à la deuxième guerre civile au Liberia en 2003. Photo de Paul Jeffrey, pour les Femmes Méthodistes Unies.

 

Gbowee a affirmé qu'elle n'avait jamais décidé d'en faire un choix de carrière.

« J'ai été appelée par Dieu, et celui qui a mis en moi cette œuvre la conduira à la perfection. Je suis une fille de gloire de Jésus. »

Hayhoe est une scientifique et une chrétienne. Alors que, selon elle, certaines personnes pensent que c'est une combinaison étrange, elle croit que cela est « essentiel. »

« Si nous croyons que Dieu a créé cette formidable planète, alors qu'est-ce que la science, si ce n’est d’essayer de comprendre la pensée de Dieu ? » a-t-elle demandé.

La destruction des sommets de montagne, la fracturation et la pollution de l'air tuent la planète et les populations, a-t-elle expliqué. Et les personnes les plus pauvres sont les plus touchées, a-t-elle soutenu.

Marian Wright Edelman (left) takes part in a discussion of the

 

Elle a salué la campagne de rédaction de lettres des Femmes Méthodistes Unies à Mike Wirth, nouveau PDG de Chevron. La campagne exige que Chevron prenne des mesures importantes pour réparer leurs fuites, suspende ses nouveaux projets de gaz naturel et investisse dans les énergies renouvelables.

Elle a expliqué aux femmes que l'une des meilleures façons d’aider est d’évoquer les questions de justice climatique dans leurs églises et leurs communautés.

Alexander et Edelman ont abordé la criminalisation de masse et la « filière du berceau à la prison. »

Deux millions de personnes sont derrière les barreaux, et 30 à 70 millions sont considérées comme des criminels et privées de leurs droits légaux, y compris le droit de vote, a déclaré Alexander.

Korean traditional dancers help open the assembly. Photo by Mike DuBose, UMNS.

Des danseuses traditionnelles coréennes à l’ouverture de l'assemblée. Photo de Mike DuBose, UMNS.

 

« De plus, n'oubliez pas les millions de personnes qui sont déportées, » a-t-elle dit.

Edelman a déclaré que les enfants ne devraient pas être le groupe le plus pauvre du monde.

« Chaque enfant a besoin d'une éducation précoce et d'un bon départ. Les femmes Méthodistes Unies pourraient mettre fin à la pauvreté. Vous êtes plus nombreuses que la NRA (NDT : le lobby des armes aux Etats-Unis). Mettez un frein à la violence armée, » a-t-elle ajouté. « Achevons cette œuvre du Dr. Martin Luther King Jr. »

Au cours d'une assemblée publique, Clara Ester, une diaconesse Méthodiste Unie, a également invité à continuer l'héritage de Martin Luther King. Ester, qui s'est battue pour la déségrégation des écoles, a reconnu que le pays était, à nouveau, retourné aux écoles composées uniquement de populations blanches et de populations noires. Elle a exhorté les églises à aider à changer cette donne.

Bishops preside over a service of Holy Communion during closing worship at the assembly. Photo by Mike DuBose, UMNS.

Les évêques président un culte de Sainte Cène lors du culte de clôture de l'assemblée. Photo de Mike DuBose, UMNS.

 

« Les églises ne répondent plus aux aspirations de nos écoles. Nous devons embrasser le village. Nous devons accueillir tous les enfants de Dieu, » a-t-elle dit.

Nyonnah Attoh, membre de l'Église Méthodiste Unie George Patten au Libéria, a déclaré que les conférenciers l'ont inspirée à être audacieuse.

« Les discours m'ont permis d'avoir l’audace de parler, peu importe le sujet, peu importe mon origine » a-t-elle expliqué. Je me pose la question de savoir ‘Que dois-je faire pour marquer la différence ?’ »

Jeanne Long, présidente des Femmes Méthodistes Unies de la Conférence de West Ohio, a déclaré que le témoignage de Clara Ester l'avait fait pleurer.

A dancing angel Gabriel, played by Alexandria “Brinae Ali” Bradley, visits the young Mary, played by Summer Dawn Reyes, during opening worship at the assembly. Photo by Mike DuBose, UMNS.

Un ange Gabriel qui danse, interprété par Alexandrie "Brinae Ali" Bradley, rend visite à la jeune Mary, interprétée par Summer Dawn Reyes, lors du culte d’ouverture de l'assemblée. Photo de Mike DuBose, UMNS.

 

« Le rassemblement de jeudi pour un salaire équitable était fort. De plus, c'était impressionnant de voir l'évêque (Grégoire) Palmer à la consécration des diaconesses et des missionnaires à domicile, » a ajouté Long.

L’Organisation des Femmes Méthodistes Unies a fêté son 150ème anniversaire avec un gâteau, des hymnes et la consécration de 24 diaconesses et de missionnaires à domicile de toute la Connexion Méthodiste Unie. Ce sont des laïcs appelés par Dieu à être dans une relation à vie avec l'Église Méthodiste Unie pour s'engager, à travers une vocation à plein temps, dans les ministères d'amour, de justice et de service.

Pendant cette assemblée, Summer Dawn Reyes, ainsi qu'Alexander Bradley et Dolores Sanchez, danseurs de claquettes, ont fait revivre sur scène l'histoire de Marie, mère de Jésus.

« J'ai adoré la musique, les différents types d'audace dont nous avons entendu parler, les conférenciers. Les danseuses communiquaient beaucoup d’inspiration, » a déclaré Delores Carhee de la Conférence de North Georgia.

Atmospheric scientist Katharine Hayhoe speaks about climate change during the assembly. Photo by Mike DuBose, UMNS.

Katharine Hayhoe, scientifique et spécialiste de l'atmosphère, évoque les changements climatiques pendant l'assemblée. Photo de Mike DuBose, UMNS.

 

Limitless Teens, une organisation de jeunes femmes Méthodistes Unies, faisait partie des participantes à cette assemblée.

Ainise Isama'u, Valerie Hungalu et Soana Fieeiki, de la Conférence de Californie-Pacifique, ont déclaré que Limitless Teens comble le fossé entre les femmes plus âgées et les plus jeunes dans l'église.

« Les ainées apportent une grande fondation que nous traduisons en action audacieuse, » a déclaré Isama'u.

Olson a dit aux femmes que les relations sont importantes. Mais, elle a aussi averti que les liens trop étroits avaient un inconvénient.

« Il est difficile de laisser entrer de nouvelles sœurs, nous devons élargir le cercle. »

Aerial dancer Elizabeth Ross Fraley from the art collective Quixotic glides past the logo for the assembly during the event's closing worship service. Photo by Mike DuBose, UMNS.

Elizabeth Ross Fraley, danseuse aérienne du collectif artistique Quixotic passe devant le logo de l'assemblée pendant le culte de clôture de cet événement. Photo de Mike DuBose, UMNS.

 

Elle a demandé aux participants de faire trois choses :

  • Comprendre que les femmes Méthodistes Unies sont des leaders et « font plus qu'apporter les cookies »
  • Inclure de nouvelles voix
  • Se remobiliser pour la justice.

« Défendez au moins l'une des questions de justice dont nous avons parlées. Ce n'est pas le moment de se reposer, nous devons utiliser notre propre audace pour dire oui à Dieu. »

La prochaine Assemblée des Femmes Méthodistes Unies aura lieu du 20 au 22 mai 2022 à Orlando (Floride).

Voir plus d'images de l'Assemblée des Femmes Méthodistes Unies 2018 sur leur page Flickr.

Gilbert est journaliste multimédia pour United Methodist News Services. Contact Média: newsdesk@umcom.orgInscrivez-vous pour recevoir notre bulletin mensuel gratuit des événements dans la vie de l'Église Méthodiste Unie dans votre boîte de réception.