Skip Navigation

Photo d’Ullas Tankler, Global Ministries

L’Évêque Patrick Streiff prononce son discours épiscopal à la Conférence Centrale de l'Europe Centrale et du Sud, tenue du 8 au 12 Mars 2017à Zurich. Streiff a souligné le pourquoi et le comment de l'évangélisation selon John Wesley, fondateur du Méthodisme.

Photo d’Ullas Tankler, Global Ministries

David Chlupacek (à gauche) de la République Tchèque, s’entretient avec la Révérende Marietjie Odendaal, de la Suisse, lors de la Conférence Centrale de l'Europe Centrale et du Sud. Cette session quadriennale a attiré 110 personnes à Zurich, de plus de 20 pays en Europe, Amérique du Nord et Afrique du Nord.

Previous Next

L’Évêque Streiff met l’accent sur l’évangélisation

Par Urs Schweizer
15 Mars 2017 | ZURICH (UMNS)

L’Évêque Patrick Streiff a choisi le thème Wesleyen « Offrez-leur Christ ! » pour son message épiscopal à la Conférence Centrale de 2017 de l’Europe Centrale et du Sud.

Streiff a abordé un éventail de sujets, mais a insisté sur le pourquoi et le comment de l'évangélisation selon John Wesley, fondateur du Méthodisme.

Les recommandations de « Offrez-leur Christ ! » de Wesley invitent les Méthodistes Unis à l’action, a fait valoir Streiff dans son message pendant la réunion du 8 au 12 Mars à Zurich.

« C’est à la fois un appel personnel et ecclésial à être des personnes qui font connaitre la bonté de celui qui nous a appelés des ténèbres à son admirable lumière, » soutient-il.

Cependant,  Streiff a mis les participants en garde contre la coercition dans l'évangélisation et a exhorté l’auditoire à être artisan de paix, entre eux et avec d'autres groupes religieux.

« Il est particulièrement important - dans l'intérêt de l'humanité toute entière - de promouvoir les initiatives de paix et de coopération entre les deux plus grandes religions du monde, l'Islam et le Christianisme, » affirme-t-il.

Cette session quadriennale a attiré à Zurich environ 110 personnes de plus de 20 pays d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Afrique du Nord. Les cultes, les débats et les autres moments de partage ont révélé la riche variété de langues et d’expériences de foi. Toutefois, l’unité transparaissait dans le thème général « Christ est Seigneur. »

Le message épiscopal de Streiff était son avant-dernière puisqu’il ira à la retraite en 2021. Un nouvel évêque sera ensuite élu pour la Région Épiscopale de l’Europe Centrale et du Sud.

Après de longues discussions, les membres votants ont décidé d'un processus préparatoire transparent pour cette élection, comme défini par le comité exécutif. Les sept conférences annuelles joueront un rôle dans ce processus lorsque les détails seront réglés.

La Commission de travail sur la liturgie s’est engagée à concevoir les cultes et les moments de prière. Le groupe a également présenté un rapport complet de ses travaux au cours des quatre dernières années ainsi que plusieurs motions.

Les autres décisions ont porté, entre autres, sur la ratification d’un document d'alliance pour la Communauté des Églises Méthodistes et Wesleyennes en Europe, la mise en évidence d’événements à venir, tels que le Festival Européen Méthodiste et la réception des rapports des différents pays représentés au sein de la conférence.

Des salutations ont été reçues de la Région Nordique et Balte, de l'Eurasie, de la Grande-Bretagne, du Portugal, de l'Italie, de l'Allemagne et des États-Unis. Les rapports ont présenté les difficultés rencontrées par les églises locales ainsi que leurs opportunités d'évangélisation.

Un culte commémoratif a permis de rendre hommage à dix personnes impliquées dans l’œuvre de la conférence et qui sont décédées au cours des quatre dernières années. La vie de Ferenc Javor, Daniel Husser et de l’Évêque Franz W. Schäfer a été soulignée.

Streiff, dans son message épiscopal, a évoqué le conflit continuel du débat sur l’homosexualité dans l'Église Méthodiste Unie, et les instructions de la Conférence Générale 2016 au Conseil des Évêques à créer la Commission « La Voie à Suivre » pour tenter de surmonter ce conflit et d'unifier la dénomination menacée de schisme.

« Il est très incertain que la commission spéciale nommée par le Conseil des Évêques en Automne 2016 arrive à imposer à l’Eglise, lors d'une prochaine Conférence Générale, de rester ensemble dans l'avenir, » a reconnu Streiff.

Streiff a invité les Méthodistes Unis à « chercher des réponses dans le cœur de l'Evangile. »

« Voilà ce qui doit nous guider dans notre cheminement d’Eglise, » a-t-il dit.

« Cela nous permettra de trouver des réponses différentes de celles trouvées par les chrétiens, souvent marqués comme ‘évangéliques’ ou ‘progressistes’ » a-t-il soutenu.

Streiff a également évoqué le Livre Global de Discipline, la pénurie imminente de pasteurs en Europe de l’Ouest, la réponse de l'Eglise face à la crise des réfugiés à travers l'Europe, et la connexion Méthodisme à la Réforme Protestante.

L'évêque a fondé ses remarques sur la perspective théologique de Wesley, comme il a fait il y a quatre ans,

« Centré sur Christ et embrasé par la puissance transformatrice de la grâce, pour John Wesley, ce qui compte c’est l'amour de Dieu, » a prêché Streiff. « Pour lui, tout dépend de la croissance de cette relation personnelle avec Dieu, parce que - bien évidemment- cela ne permettra pas aux gens de devenir sectaires ou fanatiques, mais les transformera plutôt en l'image de Dieu, Jésus-Christ. »

Schweizer est assistant auprès de l'Évêque Patrick Streiff. Sam Hodges de United Methodist News Service a révisé cet article. Contact média : newsdesk@umcom.org