Skip Navigation

Photo de Sam Hodges, UMNS

L'Evêque Ruben Saenz Jr., de la Conférence des Grandes Plaines, pendant les discussions en petits groupes lors de la réunion du Conseil des évêques le 3 mai à Dallas, au Texas. Avoir foi aux quatre domaines de focalisation de la dénomination a été le sujet principal de cette rencontre des évêques.

Mettre l’accent sur les quatre domaines de focalisation

 

Par Sam Hodges*
3 Mai 2017 | DALLAS (UMNS)

Ayez foi aux quatre domaines de focalisation de la dénomination. Mais, assurez-vous que l'application de chaque ministère spécifique est efficace et pertinente aux contextes locaux, en particulier l'église locale.

C'était le message essentiel du Conseil des évêques Méthodistes Unis lors de sa réunion du 3 mai 2017 à Dallas.

« C’est plus qu’un simple programme, » a déclaré l'Evêque Christian Alsted des pays nordiques et baltes, au sujet des quatre domaines de focalisation. « C'est notre façon d'être Méthodistes Unis. »

Adoptés en 2008, les quatre domaines de focalisation mettent l'accent sur le ministère envers les pauvres, la formation de leaders chrétiens sur la base des principes bibliques, la création de nouvelles congrégations et l’amélioration de la santé dans le monde.

L'Evêque Sally Dyck, de la Conférence du Nord de l’Illinois, a mentionné les quatre domaines de focalisation et l'initiative des Congrégations Vitales comme particulièrement importants au moment où l'unité de l’Eglise est sévèrement remise en cause en raison des désaccords sur l'homosexualité.

« Je me demande parfois si nous n'avions pas ces quatre domaines de focalisation et l’Initiative des Congrégations vitales comme guide, comment nous serions allés de l'avant en ce moment, » a-t-elle révélé.

Les évêques ont écouté Dan Krause, Secrétaire Général de United Methodist Communications, dire que la stratégie de communication de la dénomination concernant les quatre domaines de focalisation devrait atteindre l'église locale.

« Nous voulons que toutes les églises locales puissent se retrouver dans les quatre domaines de focalisation, » a-t-il affirmé.

La Révérend Kim Cape, Secrétaire Générale du Conseil de l'enseignement supérieur et des ministères, a partagé le tout premier rapport trimestriel collaboratif des responsables des agences de la dénomination. Elle est l'animatrice de la Table des Secrétaires Généraux, qui réunit les premiers responsables des agences générales de la dénomination.

Cape a parlé du nouvel engagement des responsables à travailler avec les évêques, les conférences et les églises locales sur les initiatives de mission.

Le thème de l'unité par la mission a été mis en évidence dans l’allocution de l'Evêque L. Jonathan Holston de la Conférence de Caroline du Sud.

« Quoi qu’il nous coûte, nous allons faire cela ensemble, » a-t-il soutenu. « L'Eglise a besoin de nous pour rester concentrée. L'Eglise a besoin de nous pour rendre compte de la mission et des ministères qui transforment des vies pour Jésus, notre Christ ressuscité. »

Les évêques ont passé une partie de la matinée à discuter en petits groupes des aspects des quatre domaines de focalisation qui fonctionnent bien et où ils pourraient être mieux appliqués aux contextes locaux. Chaque table a compilé une liste d'idées à partager avec les autres groupes plus tard dans la journée.

Mais certaines de ces idées ont été partagées en plénière ; la santé publique attirant le plus d'attention.

Dyck a noté que la violence armée à Chicago constituait une crise de santé publique, et a invité l'Eglise à définir la meilleure façon d’y répondre.

« L'une des choses que nous essayons de mettre en œuvre est la sensibilisation face aux traumatismes, » a-t-elle exposé.

L'Evêque Karen Oliveto, des conférences de Rocky Mountain et Yellowstone, a mentionné qu'une augmentation de la toxicomanie détruisait des familles et des communautés.

« C'est quelque chose que nous aimerions que notre Eglise prenne en compte et développe des programmes qui puissent résoudre ces problèmes, » a-t-elle formulé.

L'Evêque Minerva Carcaño de la Conférence de Californie-Nevada a exhorté à avoir une compréhension plus large de la santé publique, y compris les causes profondes des problèmes de santé.

« Là où vit une personne est un facteur énorme pour déterminer si elle sera en bonne santé ou non», a-t-elle soutenu.

Alsted a déclaré que l’accent mis sur les quatre domaines de focalisation au cours de cette réunion devrait aider, en partie, les nouveaux évêques à s'acclimater.

Mais il a ajouté que c'est un message que tous les leaders Méthodistes Unis doivent entendre.

« Il y a tellement de choses qui se passent dans l'église, » a déclaré Alsted. « Nous parlons beaucoup de l'unité, et l'une des façons de maintenir cette unité est de rester concentré sur la mission. »

*Hodges est un journaliste de l’Agence de presse méthodiste unie (UMNS). Il réside à Dallas. Contact Média : newsdesk@umcom.org