Skip Navigation

Photo du révérend Ande I. Emmanuel, UMNS

L'évêque nigérian John Wesley Yohanna a déclaré que son pays devrait obtenir l'un des cinq évêques que l'Église Méthodiste Unie envisage d'ajouter en Afrique après 2020. Yohanna a évoqué cette question pendant le culte d'inauguration de la nouvelle Conférence du Nord-Est du Nigéria.

Une seconde zone épiscopale au Nigéria est cruciale

 

Par Emmanuel Ande
28 Juin 2017 | UMNS

L'évêque John Wesley Yohanna du Nigéria a déclaré que son pays était susceptible d'avoir l'un des cinq évêques que l'Église Méthodiste Unie envisage d'ajouter en Afrique après 2020. Les autres leaders des églises au Nigéria sont d’accord.

Yohanna a évoqué la nécessité d'un second évêque pendant le culte de dédicace de la nouvelle Conférence annuelle du Nord-Est tenu à Karim Maundi.

Les délégués de la Conférence Générale de 2016 n’ont pas approuvé l’ajout de deux évêques supplémentaire dans l’immédiat au Nigeria et au Zimbabwe. En lieu et place, ils ont soutenu la recommandation du Comité permanent sur les affaires des Conférences Centrales d'ajouter cinq évêques après la Conférence Générale 2020.

La Conférence Centrale de l'Afrique de l'Ouest a approuvé la création de la Conférence annuelle du Nord-Est du Nigeria lors de sa session d’Abidjan (Côte d'Ivoire) en décembre 2016. Le siège de la nouvelle conférence se trouve à Karim Maundi.

« Avec cette nouvelle donne, le nombre de conférences annuelles au Nigeria est de quatre et nous sommes prêts pour une zone épiscopale supplémentaire en 2020, » a déclaré Yohanna.

Le Nigeria compte plus de 180 millions de personnes réparties sur une superficie de 923 768 kilomètres carrés

L'Église Méthodiste Unie au Nigeria compte environ 700 000 membres dans plus de 15 États. Les églises et les institutions Méthodistes Unies sont éparpillées dans tout le pays, ce qui rend nécessaire une zone épiscopale supplémentaire, a déclaré le révérend Luka C. Kiki, surintendant du district Eugene Wesley de la Conférence du Sud du Nigéria.

Avec les membres de l'église « dispersés dans tout le pays, il est évidemment impossible pour un seul évêque de superviser cette vaste région, » a déclaré Kiki.

Ahmed A. Ahmed, le directeur de la jeunesse de la Conférence centrale de Nigéria, a déclaré que le besoin était plus grand parce que l'église croissait « en dépit de l'insécurité qui a frappé le pays ces derniers temps. »

Au cours des quatre dernières années, plus de 10 000 personnes sont mortes au Nigeria des suites des diverses insurrections, conflits tribaux et entre les agriculteurs et éleveurs.

Doris Jenis, présidente de l’Organisation des Femmes de la Conférence du Nord du Nigéria, s'attend à ce que, si une nouvelle zone épiscopale est approuvée, de nouvelles infrastructures soient nécessaires.

« Je vois la Conférence Annuelle centrale du Nigeria, la Conférence Annuelle du Nord-Est du Nigeria et l'église à Abuja (la capitale), construire un siège adéquat. C'est le signe de notre croissance physique et spirituelle. Je suis contente pour ce nouveau développement, » a-t-elle déclaré.

L'évêque Yohanna a encouragé les Méthodistes Unis à l'inauguration de la nouvelle conférence à être unis pour former un seul corps et esprit dans la construction du royaume de Dieu sur la terre.

Il a ajouté que la nouvelle conférence annuelle ne pourra être effective que les membres de l'église au Nigeria sont unis. L'évêque a souligné que son leadership se concentrait sur les quatre domaines de focalisation de l'Église Méthodiste Unie. Il a déclaré que le plan stratégique de l'Eglise se concentrait sur l'éducation, les soins de santé de qualité et abordables, l'autonomisation de la communauté par l'agriculture, la consolidation de la paix et les résolutions de conflit, et l'autonomisation des femmes et des jeunes.

Emmanuel est le secrétaire de la conférence Annuelle du Sud du Nigéria. Contact Média: newsdesk@umcom.org