Skip Navigation

Photo de Mike DuBose, UMNS

Claudia Teli N'guessan chante pendant le culte à l'Eglise Méthodiste Unie du Temple Emmanuel à Man, en Côte d'Ivoire, (Photo prise en 2015).

Demandez à l’ÉMU : Quand la Pâques prend-elle fin ? Qu’est-ce qui suit après Pâques ?

 

Pour les chrétiens, Pâques est plus qu’un seul jour. C’est une saison de cinquante jours. La saison de Pâques commence au coucher du soleil la veille de Pâques et prend fin avec la Pentecôte, le jour où nous célébrons le don du Saint-Esprit et la naissance de l’Église (Cf. Actes 2).

La Saison de Pâques est plus qu’une simple célébration étendue de la résurrection de Jésus. Dans l’Eglise primitive, le Carême était une saison au cours de laquelle les personnes qui souhaitaient devenir chrétiens apprenaient comment suivre les traces de Jésus et se préparaient pour le baptême le dimanche de Pâques. Le but original de la saison de Pâques était de continuer la formation des nouveaux chrétiens dans la foi.

Aujourd’hui, cette saison étendue nous donne le temps de nous réjouir et d’expérimenter ce que nous entendons par « Christ est ressuscité » et que nous, l’Église, sommes le corps du Christ ressuscité. Cette saison nous permet de nous focaliser sur les doctrines centrales et les mystères de la foi et de nous préparer pour les ministères que l’Esprit-Saint nous rend capable d’entreprendre au nom de Jésus. Plusieurs églises utilisent ces semaines pour enseigner la théologie des sacrements et aider les fidèles à découvrir leurs dons spirituels et leurs vocations. Ces congrégations peuvent inclure un culte de prise de fonction des laïcs pendant la célébration du jour de la Pentecôte.

La saison après la Pentecôte commence avec le Dimanche de la Trinité et prend fin avec le Dimanche du Christ-Roi (Règne de Christ). Le but de cette saison est de soutenir notre œuvre commune d’utilisation de nos dons spirituels d’une manière responsable dans le nom de Jésus et le pouvoir du Saint-Esprit.

Puisque les contextes de nos ministères peuvent variés, les textes du lectionnaire ont été choisis pour permettre plus de flexibilité pendant cette saison. Les trois lectures ne sont pas liées les unes aux autres. Les pasteurs et les autres acteurs du culte peuvent créer des séries qui peuvent suivre un des trois niveaux de textes (l’Ancien Testament, l’Épître, ou l’Évangile), en fonction de ce qui convient le mieux au contexte missionnaire de l’église locale.

Avez-vous des questions ? Demandez à l’ÉMU. Et consultez nos Questions et Réponses Récentes.

Ce contient était produit par InfoServ un ministère de Communications Méthodiste Unie.