Skip Navigation

Photo d’un prédicateur itinérant, avec l'aimable autorisation de la Commission générale des archives et de l'histoire pour l'Église Méthodiste Unie, Drew University.

Pourquoi les pasteurs Méthodistes Unis changent-ils d’églises ?

 

Notre système unique d’affectation des pasteurs puise ses racines dans les débuts du Méthodisme. John Wesley, le fondateur du mouvement Méthodiste, a prêché près de 40 000 sermons de son vivant. Il était un prédicateur « itinérant, » qui parcourait les villes de l’Angleterre afin de créer des sociétés Méthodistes.

« John Wesley croyait que les prédicateurs itinérants qui se déplaçaient d'un endroit à l'autre étaient plus efficaces que les sédentaires qui prenaient leur aise et épuisaient ce qu'ils avaient à dire, » révèle le Révérend Belton Joyner.

Dans une lettre adressée au Révérend Samuel Walker en 1756, Wesley écrivit : « Nous avons constaté, grâce à une longue et constante expérience, qu'il est mieux de changer fréquemment les prédicateurs. Un prédicateur a un talent différent de celui d’un autre. Mais, je ne connais personne qui ait tous les talents nécessaires pour commencer, continuer et perfectionner l'œuvre de la grâce au sein de toute la congrégation. »

Dans les premiers jours du Méthodisme en Amérique, un pasteur - le plus souvent un prédicateur itinérant - pouvait être nommé pour superviser la moitié d'un état ou plus. Son affectation pouvait seulement durer trois mois, après quoi il déménageait dans un autre circuit. Des milliers d’anciennes congrégations Méthodistes Unies, aujourd'hui, doivent leur histoire à la contribution d’un prédicateur itinérant.

Cette itinérance de lieu en lieu pour établir les sociétés Méthodistes a été adoptée pour les congrégations Méthodistes qui, pour la plupart ont formé l'Église Episcopale Méthodiste en 1784. Cela a constitué le fondement du système d’itinérance que l'Église Méthodiste Unie utilise aujourd'hui.

Les pasteurs Méthodistes Unis sont envoyés, et non appelés ni embauchés. « L’itinérance » renvoie spécifiquement à l'engagement que prennent les pasteurs à aller et à servir partout où leurs évêques les envoient. « L’affectation » est l’acte pris par les évêques. Ces deux termes sont différents, mais liés.

Les pasteurs de l'Église Méthodiste Unie s’engagent à servir là où leurs évêques les ont nommés. Les affectations durent, généralement une année au moins, même si l'évêque peut affecter n'importe quel pasteur itinérant à tout moment. Le but du processus de nomination est de faire correspondre, autant que possible, les dons et les grâces du pasteur ou du diacre aux besoins du ministère d'une congrégation ou d'un ministère particulier. Avec ce « leadership sériel » des pasteurs et des diacres - il n'y en a pas deux identiques - au fil du temps, la combinaison des compétences se fond pour former une large base de ministères qui se développent.

Lorsque les évêques affectent, ils adoptent un processus décrit dans le Livre de Discipline de concert avec les surintendants de district, les pasteurs et les comités de relations pasteurs/églises locales. Les besoins et les désirs des pasteurs sont pris en compte, mais la mission de l'église prime.

Selon Joyner, « dans un système connexionnel tel que le Méthodisme Uni, la question de n’importe quelle congrégation ou pasteur n'est pas : ‘Qu'est-ce qui est mieux pour moi ?’ La question est ‘qu'est-ce qui est mieux pour nous tous, pour toute la connexion ?’ Celui qui supervise, l'évêque, prend ces décisions. (L’expression du Nouveau Testament pour désigner l'évêque est « episkopos, » qui signifie « celui qui a une vue d’ensemble. »)

« Le changement de pasteurs apporte des dons différents et souvent nécessaires à l'église locale (1 Cor 12: 4). Le changement d’environnement peut régénérer le pasteur. Les voyages missionnaires de Paul nous le rappellent sûrement (Cf. Actes 13:2-14:7, 15:36-18:22, 18:23-21:19). »

Avez-vous des questions ? Demandez à l’ÉMU. Et consultez nos Questions et Réponses Récentes.

Ce contient était produit par InfoServ un ministère de Communications Méthodiste Unie.