Skip Navigation

Photo de Diane Degnan, United Methodist Communications

La Sainte-Cène n'est pas un sacrement individuel et privé, mais elle est célébrée par toute la congrégation rassemblée.

Un laïc peut-il célébrer la Sainte-Cène en privé à la maison ?

 

Un laïc peut-il célébrer la Sainte-Cène en privé ? La Sainte-Cène n’est-elle valable que lorsqu'un ministre ordonné le fait ?

Dans l'Église Méthodiste Unie, seuls les pasteurs sont autorisés à consacrer les éléments et à présider la célébration de la Sainte-Cène. Les laïcs peuvent aider le pasteur.

La Sainte-Cène n’est pas un sacrement individuel et privé, mais elle est célébrée par toute la congrégation rassemblée (Ce Saint Mystère).

Mark W. Stamm, dans son livre « Ce saint mystère : une compréhension Méthodiste de la Sainte-Cène, » explique :

« Le rôle du pasteur est essentiel à une bonne compréhension de la rupture du pain. En effet, dans l'Église Méthodiste Unie, les membres ne peuvent pas célébrer le Repas du Seigneur sans la présence d'un pasteur dûment accrédité ... »

« Savez-vous, cependant, que ce principe est aussi valable dans l’autre sens ? Tout comme les congrégations ne peuvent pas observer le sacrement sans leur pasteur, de même les pasteurs ne doivent pas commémorer le Repas du Seigneur sans la présence d'une congrégation, même si cette congrégation n'est composée que d’une ou deux personnes ... Un pasteur ne devrait pas, de son propre chef, consacrer les éléments de la Sainte-Cène et l’expédier à une retraite de jeunes, ou pire à une église sans pasteur ... »

« Pourquoi maintenir une telle tradition ? Est-ce simplement un moyen de préserver le pouvoir clérical ? Pourquoi ne pas laisser n’importe qui présider la table du Seigneur, en tout temps et en tout lieu selon l’inspiration du Saint-Esprit ? En réponse à ces questions, je vous renvoie ... à l'égocentrisme des chrétiens de Corinthe dans la pratique du Repas du Seigneur. Si vous vous en souvenez, certains prenaient d’avance un repas somptueux, au point d’atteindre un état d’ébriété, tandis que d'autres se cachaient à la dernière minute et recevaient peu de chose (1 Corinthiens 11: 21- 22). Paul leur demande de corriger ce problème en suivant cette règle simple : « Ainsi, mes frères, lorsque vous vous réunissez pour le repas, attendez-vous les uns les autres » (1 Corinthiens 11:33).

« La règle exigeant que le pasteur (ou une personne désignée) préside à la Table du Seigneur est une discipline ancienne avec un objectif noble à l’esprit : il faut que l'église « s'attende », c'est-à-dire qu'il faut que l'église soit assemblée pour l'Eucharistie. Beaucoup de disciplines spirituelles conservent leur intégrité lorsqu'elles sont pratiquées par des individus et des petits groupes indépendamment organisés. Mais, ce n’est pas le cas pour l'Eucharistie. De par sa nature même, le Repas du Seigneur doit être une expérience d'ensemble ... La célébration de l'Eucharistie exige un pasteur et une congrégation. »

Avez-vous d'autres questions ? Demandez à l’EMU. Consultez, également, d'autres questions et réponses récentes.

Ce contenu a été produit par InfoServ, un ministère de United Methodist Communications.