Skip Navigation

Conférence Générale 2016 : Les Questions Législatives Majeures

 

Les délégués devront s’attendre à aborder différentes questions législatives majeures lors de la Conférence Générale 2016.

La Structure de l'Eglise / Les Pouvoirs

Restructuration de l’Eglise

Les délégués examineront un certain nombre de propositions visant à restructurer les ministères de l'Eglise. Plusieurs propositions portent sur la Table Connexionnelle. Cependant, une proposition qui retient, peut-être, le plus d'attention est le plan UMC Révisé, qui vise à restructurer les agences générales de l'Eglise.

En 2012, près de 60 pour cent des délégués à la Conférence Générale ont approuvé le Plan UMC de restructuration des agences générales. Le dernier jour de la conférence, le Haut Conseil Judicaire a déclaré que ce plan a violé la Constitution de l'Église Méthodiste Unie. Dans les années qui ont suivi, les partisans de ce plan ont mis au point une proposition révisée à présenter à la Conférence Générale. Ils voient en cette proposition un élément essentiel dans la promotion de la vitalité de l’Eglise et de l'inversion du déclin de membres aux États-Unis.

Les éléments essentiels du Plan UMC Révisé :

  • Il donne à la Table Connexionnelle de nouveaux pouvoirs pour élire les responsables exécutifs des Agences Méthodistes Unies chargées des Ministères de Discipolat, des Ministères Globaux, Église et Société, de l’Enseignement Supérieur et du Ministère ordonné, sur proposition des conseils d’administration de ces agences. Les responsables exécutifs devraient rendre compte à leurs conseils pour ce qui est des programmes et à un secrétaire général exécutif (poste nouvellement créé au sein de la Table Connexionnelle) pour ce qui touche à l’administration.
  •  Il autorise le secrétaire général exécutif de la Table Connexionnelle à évaluer les responsables exécutifs de ces agences chaque année. Ce plan inclut le licenciement possible de ces dirigeants « sur la base, surtout, du degré de coopération et de collaboration avec les autres agences dans le but de faire des disciples de Jésus-Christ. » La législation interdit à un évêque d’occuper le poste de secrétaire général exécutif.
  • Il détaille l'autorité de la Table Connexionnelle à évaluer les agences en fonction de leur utilisation des ressources en direction des congrégations dynamiques et dans la mise en œuvre de la mission de l'Eglise sur le plan mondial.
  • Il réduit la taille des commissions de certaines agences, tout en augmentant la représentativité en dehors des États-Unis, en particulier en Afrique. Il réduit la taille de la Table Connexionnelle qui passe de 59 à 45 membres.
  • Il élimine la Commission générale des Archives et Histoire et transfert ses compétences au Conseil Général des Finances et de l'Administration (GCFA).
  • Il élimine les Commissions Générales sur la Religion et la Race et sur le Statut et le Rôle de la Femme et transfert leurs missions à un nouveau comité de la Table Connexionnelle appelé le Comité Méthodiste Uni sur l'Inclusion.

En Mai 2015, des évêques en activité du Conseil des Evêques ont, par vote, demandé au Haut Conseil Judiciaire une décision déclaratoire concernant la constitutionnalité de ce projet de loi. En Octobre 2015, le Haut Conseil Judiciaire a annoncé qu'il allait surseoir à statuer sur la constitutionnalité de ce plan jusqu'à sa réunion du mois de Mai 2016, juste avant la Conférence Générale. Cette cour a déclaré que ce serait « une intrusion intempestive » dans le processus législatif que de se prononcer sur un plan, lorsque d'autres plans proposés pourraient faire face à des questions constitutionnelles. La décision laisse ouverte la possibilité que le Conseil des Evêques puisse également renvoyer d’autres plans pour évaluation constitutionnelle.

Les Agences Generales

Le Conseil Général des Ministères Globaux a développé une législation afin d’autoriser la création d’une nouvelle unité sur la santé mondiale pour cette agence missionnaire. La stratégie pour un nouveau programme international, provisoirement appelé « Une Bonne Santé : Notre promesse aux enfants, » tiendrait compte des intersections avec les autres secteurs des points de focalisation de la dénomination, y compris les ministères envers les pauvres, le développement de leaders guidés par des principes chrétiens, la création de nouvelles congrégations et la revitalisation de celles existantes. Ce programme s’appuiera sur les succès de la campagne « Imagine No malaria » que la Conférence Générale 2016 célébrera. Les dirigeants de l'agence ont lié la stratégie de santé à la mission du Conseil Général des Ministères Globaux à travers le Comité Humanitaire de l’Eglise Méthodiste Unie (UMCOR). Les directeurs de l’agence demandent également à la Conférence Générale de changer l’appellation de « One Great Hour of Sharing » (La Grande Heure du Partage), en « Dimanche de l’UMCOR. » « One Great Hour of Sharing » est un temps du calendrier ecclésiastique qui permet de recueillir des fonds pour soutenir les coûts administratifs liés à notre assistance humanitaire.

La Commission Générale sur la Religion et la Race a développé une législation afin de renforcer les capacités de l'Eglise à entretenir des relations pertinentes avec la communauté mondiale. Cela permettra d'élargir et de redéfinir le rôle de l'agence afin d'inclure des ressources et augmenter la possibilité de la participation des conférences centrales.

La Conférence Générale

L'Association des Présidents des laïcs des conférences annuelles présentera une législation qui autoriserait la Conférence Générale à abroger une décision du Haut Conseil Judiciaire sur l'inconstitutionnalité. Le rapport du groupe des laïcs conclut qu’un tel pouvoir permettra au Haut Conseil Judiciaire de se focaliser sur la résolution des paragraphes conflictuels du Livre de Discipline, de prendre des décisions initiales relatives à la révision de la Constitution, de décider des appels à partir des procès de l'Eglise et d’examiner les décisions d’un évêque relatives au droit. Selon ce rapport, « dans la plupart de ces processus, le Haut Conseil Judiciaire aura son rôle d'organe d'appel après que d'autres organes de l'Église aient examiné et statué sur des questions. Mais la Conférence Générale sera habilitée, en fin de compte, à prendre ses propres décisions sur la constitutionnalité des actes en accord avec notre système de gouvernance qui veut que la Conférence Générale soit l’unique organe habilité à parler au nom de l'Église Méthodiste Unie. »

Les Conférences Centrales Et Les Juridictions

Le Conseil Général des Ministères Globaux propose la création d'une Conférence centrale provisoire en Asie du Sud et Mongolie.
Les délégués examineront également des propositions des Conférences de North Texas et de Central Texas visant à créer une Conférence centrale des Etats-Unis. La Juridiction Northeastern propose l'organisation de l'Eglise en quatre «connexions» à l'échelle du continent à savoir l'Afrique, l’Asie, l’Europe et l’Amérique du Nord dans le cadre de son vaste « Plan de Connection Mondiale. »

Les Conférénces Annuelles

L'Association des Présidents des laïcs des conférences annuelles présentera également deux pétitions liées à la structure de la conférence annuelle. L’un pourrait modifier le paragraphe du Livre de Discipline définissant la conférence annuelle comme étant la base dans l'Eglise et délimitera ses droits et fonctions en ajoutant une phrase : « Sauf lorsque la Conférence Générale prescrira les caractéristiques spécifiques de son organisation et de sa structure, chaque conférence annuelle, en tant que base de l'Eglise, a le pouvoir d'organiser sa structure selon qu’elle le déterminera. » L'autre projet de loi modifierait plusieurs paragraphes afin d'autoriser les conférences annuelles à déterminer leurs propres programmes et structures.

La Conférence Annuelle de Detroit demande un changement dans la formule de péréquation laïc-clergé de la conférence annuelle. Ce changement fonderait la réforme de péréquation sur l'adhésion à la conférence annuelle et la moyenne de fréquentation du clergé et des laïcs.

La Commission Générale sur la Religion et la Race a soumis une législation qui donnerait pleins pouvoirs aux Commissions sur la Religion et la Race des conférences annuelles, des conférences centrales et des conférences juridictionnelles et d'élargir le rôle de la commission de la conférence.

LEglise Locale

L'Association des Présidents des laïcs des conférences annuelles a présenté une législation qui élargirait la définition actuelle du concept d’église locale. Ce concept alternatif d'une église locale comprendrait diverses nouvelles manières dans lesquels les gens pourraient se rassembler au nom de Dieu. Ce sont par exemple les maisons de café, les centres commerciaux, les ministères de plein air, les maisons de retraite et d'autres modèles innovants.

La Conférence Annuelle de Susquehanna propose des modifications aux directives pour le président du conseil d'administration de l'église et le responsable laïc.

Les Méthodistes Représentants les Causes des Hispano-Américains (MARCHA) demandent une modification du paragraphe du Livre de Discipline sur les relations d'alliance entre les églises partageant les mêmes installations. Le changement stipulerait que la relation financière dans de telles alliances ne doit ni générer des bénéfices, ni soutenir le budget général (autres que les services publiques) de l'église d’accueil.

La Nature Mondiale De L'église

Rendre Le Livre De Discipline Mondial

En 2012, la Conférence Générale a chargé le Comité Permanent sur les Affaires des Conférences Centrales d’aider à l'élaboration d'un Livre de Discipline véritablement mondial. Contrairement aux juridictions américaines, les Conférences Centrales ont le pouvoir, selon la Constitution de l’Eglise Méthodiste Unie, d’apporter « des changements et des adaptations » au Livre de Discipline lorsque des besoins missionnaires et des contextes juridiques différents l’exigent. Le Comité Permanent, en consultation avec le Comité sur la Foi et l’Ordre, doit recommander à la Conférence Générale les parties du Livre de Discipline qui ne doivent pas subir d'adaptation. Le Groupe de Travail a fait le point de ses travaux à une réunion conjointe de Février 2015 avec la Table Connexionnelle.

Le comité permanent compte 39 membres, trois de chaque juridiction et conférence centrale, ainsi que trois du Conseil Général des Ministères Globaux. C’est le seul organe, au niveau de toute la dénomination, dans lequel la plupart des membres sont à l'extérieur des États-Unis. L’objectif de ce comité est d'évaluer le Paragraphe VI du Livre de Discipline relatif à l’Organisation et l’Administration, qui contient des dispositions directement liées à l'organisation du ministère dans les conférences centrales. Les membres du comité espèrent que la Conférence Générale 2020 approuvera un « Livre de Discipline plus global » avec une perspective mondiale et peut-être moins de paragraphes. Le comité mettra à la disposition des délégués de 2016 le projet d'une version plus courte du Paragraphe VI et recueillera leurs commentaires. L’unique proposition législative demande une prolongation jusqu'en 2020 afin de lui permettre de poursuivre ses travaux. Après la Conférence Générale 2016, le comité prévoit de demander à chaque conférence annuelle de réagir à sa proposition en répondant à des questions spécifiques.

La Conférence Générale a déterminé que les parties suivantes du Livre de Discipline devraient être appliquées à tous les Méthodistes Unis et ne sont pas sujettes à une adaptation locale. Pour modifier un des éléments suivants, il faudrait une action de la Conférence Générale : La Constitution, les Normes Doctrinales et Notre Tâche Théologique, Le Ministère de tous les croyants et les Principes Sociaux.

Concomitamment aux travaux du Comité Permanent, le Conseil Général Église et Société a organisé des consultations mondiales sur les Principes Sociaux. Ces principes ne sont pas la Constitution de l'Eglise, mais permettent plutôt dans, « la prière et la réflexion d’évoquer les enjeux humains dans le monde contemporain. » Les consultations constituent une première étape dans le développement de principes sociaux plus globaux, un processus qui va durer au moins jusqu'en 2020.

Le Conseil Général de l'Enseignement Supérieur et du Ministère ordonné a également soumis une proposition législative relative à la rédaction d’un Livre de Discipline plus global à la lumière de la nature mondiale de l'Eglise.

Le GCFA a envoyé une proposition pour le financement mondial de l'Eglise générale. Le Comité permanent sur les Affaires des Conférences Centrales a coparrainé la proposition. Selon la proposition, les Conférences Centrales contribueront à deux des sept fonds de l'Eglise Générale : Episcopal et Administration Générale. Ce fonds soutient la mission des Evêques et le fonctionnement des organes administratifs de l’Eglise sur le plan mondial, y compris la Conférence Générale. Le GCFA recommande une formule différente pour les conférences centrales, dont la plupart sont dans des pays en voie de développement. La formule pour les dons en dehors des États-Unis devrait commencer par la répartition aux États-Unis des fonds épiscopaux et de l’Administration générale : 4,24 $ par membre.

Les Eveques

L'Association des Présidents des laïcs des conférences annuelles a approuvé une pétition appelant à la limitation des mandats des évêques et au changement des relations entre les évêques du Conseil des évêques à la retraite et la conférence annuelle. Le projet de loi ajoute le terme évêque « résident, » pour désigner les évêques qui ne sont pas à la retraite et dont le mandat n'a pas expiré. Cela s’appliquera à la fois aux conférences annuelles et centrales. Les évêques qui terminent un mandat de huit ans peuvent être réélus pour huit autres années. Les présidents des laïcs ont également soumis une législation relative aux conflits d'intérêt au sein du Comité sur l'Episcopat, la suppression de la limite de la durée de trois ans pour les affectations des évêques et des changements dans le processus de traitement des plaintes épiscopales.

Les Affaires Clericales

Ministere Ordonne / Ministere Agree

La Commission d'étude 2013-16 sur le Ministère, formée par la Conférence Générale 2012, propose des changements importants dans le processus de consécration des anciens et des diacres et des normes plus rigoureuses pour les pasteurs locaux. La Conférence Générale 2012 a demandé à la Commission d'aborder un éventail de questions, y compris « le statut et le fondement de l’ancien » et la formation des pasteurs locaux, dont le nombre ne cesse de croître.

La proposition la plus frappante, connue sous l’appellation de « ordination précoce», mais désignée « reformulation du processus de consécration » par la Commission, déplacerait la consécration au processus initial - au moment où le candidat est élu comme membre provisoire. Actuellement, ceux qui ont satisfait aux exigences éducatives pour être ordonné comme anciens ou diacres doivent servir comme membres provisoires de leur conférence annuelle pendant au moins deux ans. Ces candidats sont ordonnés pendant la session de la conférence annuelle au cours de laquelle ils sont élus membres à part entière. L’une des raisons invoquées par les responsables de la Commission est que l'Église Méthodiste Unie est en train de perdre les candidats du clergé parce que le processus actuel est si long. L’une des préoccupations des conseils des ministères ordonnés des conférences annuelles concerne ce qui se produirait si un candidat était consacré, mais n’obtenait pas une adhésion pleine et entière. Dans ce cas, selon la commission, la consécration ne sera plus valable selon les règles de l’Eglise Méthodiste Unie.

Le rapport de la commission comprend également les questions touchant aux pasteurs locaux agréés, notamment en renforçant les programmes d’études obligatoires. Il éliminera, également, une exigence pour les pasteurs locaux qui souhaitent demander une adhésion provisoire et être autorisés à suivre le processus pour être consacrés comme anciens. Ils ne seraient plus tenus par la limite d’âge de 40 ans.

Le Conseil Général de l'Enseignement Supérieur et du Ministère ordonné introduira une législation relative à l'appel de la commission demandant à l'agence de collaborer avec les Universités liées à l’Eglise Méthodiste Unie afin d’élaborer un programme de premier cycle qui répondrait également aux exigences du programme d’études. Le rapport de la commission souhaite aussi voir des changements dans le Livre de Discipline référençant le programme d'étude comme un programme de cinq ans.

Une autre proposition donnerait plus de flexibilité aux diacres pour présider la célébration de sacrements, et tout le clergé suivrait une formation continue supplémentaire par le biais de groupes de mentorat et d’alliance.

La commission ne fait aucune proposition concernant la question de la garantie des affectations pour les anciens, souvent appelée « affectations garanties. » La Conférence Générale 2012 avait approuvé une législation pour mettre fin à cette pratique, mais le Haut Conseil Judiciaire avait jugé cette législation comme étant une violation de la Constitution.

L'Association des Présidents des laïcs des conférences annuelles a introduit plusieurs projets de textes concernant les affaires cléricales, y compris de revoir la question de la garantie des affectations dans la Constitution, de demander l’implication du président des laïcs dans les décisions d’affectation et de demander au Conseil Général de l'Enseignement Supérieur et du Ministère ordonné de mener une étude sur le nombre de séminaires Méthodistes Unis.

Le Nouveau Recueil De Cantiques

L’Agence Générale chargée des Ministères de Discipolat propose un nouveau recueil de cantiques qui utiliserait la technologie numérique pour fournir de la musique et des ressources cultuelles personnalisables afin de répondre aux besoins des différentes communautés religieuses. Le Comité chargé de la révision de ce recueil de l’Agence Générale chargée des Ministères de Discipolat aurait la responsabilité principale du contenu de ce recueil de cantiques. Même si une partie du recueil de cantiques et une partie des ressources seraient uniformes dans toutes les versions, une autre partie contiendrait des hymnes, des cantiques, des chansons et des ressources cultuelles supplémentaires que l'utilisateur pourra sélectionner. Le recueil de cantique serait d’abord approuvé par la Conférence Générale 2020.

La Jeunesse

La Convocation Mondiale de la Jeunesse (The Global Young People’s Convocation) et l'Assemblée législative demandent aux conférences annuelles d’assurer la représentation de tous les groupes d'âge et, dans la mesure du possible, d’élire un tiers des délégués laïcs parmi les jeunes ou les jeune-adultes. Ils présentent, également, une pétition qui demande aux conférences annuelles de tenir compte du calendrier des jeunes dans la programmation des réunions des conseils et des agences.

Les Principes Sociaux

Les Principes Sociaux Revises

À la demande de la Conférence Générale et de la Table Connexionnelle, le Conseil Général Église et Société continue de développer une version révisée des Principes Sociaux pour une Eglise mondiale. Ce conseil recommande la poursuite de ses travaux après la Conférence Générale 2016.

La Sexualite Humaine

De nombreuses conférences annuelles et d'autres groupes demandent à la Conférence Générale de se prononcer sur la position de la Dénomination et sur ses déclarations concernant l'homosexualité. Beaucoup proposent de supprimer ou d'ajouter un vocabulaire moins restrictif dans les Principes Sociaux. D'autres appellent à respecter le langage actuel et les normes confessionnelles concernant l'homosexualité. Certains, comme la Conférence Annuelle du Texas, propose le maintien de la présente position, tout en offrant « un langage beaucoup plus amical. »

La Table Connexionnelle a voté un compromis législatif à soumettre à la Conférence Générale 2016. Il supprime le langage prohibitif du Livre de Discipline concernant l'homosexualité, tout en apportant des modifications mineures aux Principes Sociaux existants. La proposition permettrait aux pasteurs Méthodistes Unis de célébrer des unions de personnes de même sexe s’ils le souhaitent, mais aucun membre du clergé ne devrait être obligé de le faire. La proposition éliminerait le fait d’être un homosexuel ou de célébrer des mariages de personnes de même sexe de la liste des infractions imputables au clergé. En outre, la proposition supprime le langage disant que l'Eglise ne tolère pas la pratique de l'homosexualité et l'estime incompatible avec l'enseignement chrétien, tout en reconnaissant que cela a été, par le passé, la position de l'Eglise.

La Table Connexionnelle décrit cette proposition comme une « troisième voie » possible pour aider l'Eglise à résoudre cette question controversée. Elle mettrait fin à des procès de l'Eglise sur l'homosexualité et favoriserait l'exercice de la liberté de conscience par le clergé Méthodiste Uni, tout en conservant l'autorité des conférences annuelles à discerner l'aptitude à la consécration.

Les évêques Méthodistes Unis en Afrique ont publié une déclaration appelant tous les évêques Méthodistes Unis à assumer « leur responsabilité de berger » en ce qui concerne les enseignements de l'Eglise sur le mariage et la sexualité. Ils ont produit cette déclaration en Novembre 2015, lors de la retraite du Collège des Evêques.

Le Conseil Général Eglise et Société propose une résolution sur « Les droits de toutes les personnes » dans le but spécifique de protéger les droits humains et civils des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres.

En Avril 2015, la Commission sur la Conférence Générale a voté en faveur d'un processus de discernement alternatif pour le traitement des pétitions législatives qui pourraient bénéficier des débats en petits groupes. Les délégués devraient approuver ce processus.

LAvortement

Plusieurs pétitions demandent à l'Église Méthodiste Unie de se retirer de la Coalition Religieuse pour le choix en matière de santé de la reproduction. Deux pétitions de l’Indiana appellent à rechercher un terrain commun et à soutenir l'adoption.

La Liberte De Religion

Les directeurs du Conseil Général des Ministères Globaux ont approuvé une nouvelle déclaration sur la liberté de religion fondée sur l'éthique de l'amour du Nouveau Testament. La résolution proposée conteste le droit de tout gouvernement à limiter la liberté de religion ou à utiliser l'idée de la liberté de religion « d'une manière qui nuirait aux autres en refusant à toute personne des services, l'honneur, la dignité, l'égalité des droits et une protection égale. De telles actions qui nuisent ou se révèlent discriminatoires à l'égard des autres ne sont pas des expressions de la liberté de religion. »

Les Personnes Vivant Avec Un Handicap

Plusieurs pétitions répondent aux besoins et au traitement équitable des personnes vivant avec un handicap. Une pétition de la Conférence Annuelle du Pacific-Northwest souhaite amender le Livre de Discipline afin d'exiger qu'une personne handicapée fasse partie de la commission chargée de déterminer le congé médical du clergé et que le handicap ne soit pas un critère pour disqualifier les candidats provisionnels. Une autre pétition de la conférence demande que le paragraphe du Livre de Discipline sur les agences de la conférence renferme le langage révisé indiquant que tous les efforts seraient faits pour s’assurer que toutes les réunions prévues par la conférence annuelle et ses districts, conseils et agences se tiennent dans des lieux accessibles à tous.

Les Investissements Durables Et Responsables

Un certain nombre de pétitions abordent les questions de Stratégies d'investissement. Plusieurs demandent au Conseil Général de la Pension et des Avantages Sociaux de céder ses participations dans les combustibles fossiles. D'autres recherchent le désinvestissement des entreprises, telles que Caterpillar et Motorola, qui selon elles, appuient les efforts visant le conflit Israélo-Palestinien. La Conférence Annuelle du Texas suggère un « Tremplin vers la Paix en Israël et en Palestine. »

Le Racisme / La Xenophobie

La Commission Générale sur la Religion et la Race a soumis de nombreuses propositions sur l'utilisation des différentes langues aux États-Unis, les plans des ministères ethniques, la poursuite des actes de repentance pour le racisme et les responsabilités pour l'éradication du racisme à tous les niveaux de l'Eglise. D'autres propositions s’opposent à l'adhésion aux clubs ou aux organisations qui pratiquent l'exclusivité, les privilèges accordés aux Blancs aux États-Unis, le racisme mondial, le tribalisme et la xénophobie et leur impact sur les femmes, les enfants et les jeunes; et le profilage racial aux États-Unis. La Conférence Annuelle de l’Upper New York demande une résolution sur « Les Fruits de la Repentance » appelant à la fin de la célébration du Colombus Day (NDT : Journée de Christophe Colomb célébrée le deuxième lundi d’octobre aux États-Unis, en commémoration de la date d'arrivée de Christophe Colomb dans le Nouveau Monde en 1492). Les Femmes Méthodistes Unies appellent à modifier et réadapter « La Charte pour les politiques de justice raciale dans une communauté mondiale interdépendante. » Deux autres pétitions des Femmes Méthodistes Unies visent à transformer le contexte de haine aux États-Unis et à arrêter de considérer les communautés de couleur aux États-Unis comme des délinquants.

L’Immigration

Le Conseil Général Eglise et Société cherche à modifier et réadapter « l’Accueil du Migrant aux États-Unis » et à poursuivre la mission du Task-Force Méthodiste Uni sur l'Immigration.

La Preservation De La Creation / L’Environnement

La Convocation Mondiale de la Jeunesse (The Global Young People’s Convocation) et l'Assemblée législative ont publié la déclaration suivante, « Passer des résolutions à l'Action environnementale, » demandant à toutes les composantes de l’Eglise de mener une étude environnementale. Le Conseil Général Eglise et Société présente deux propositions : « Préserver la Création : Un appel à une intendance et à une justice environnementales » et « Les changements climatiques et l'Eglise. » Les Femmes Méthodistes Unies recherchent à faire réadapter un document intitulé « Le Droit de la Mer » appelant à une coopération mondiale de cette ressource commune à travers l'Organisation des Nations Unies. La Conférence de Baltimore-Washington demande une nouvelle adoption d'une résolution autour de « La Création de Dieu et l'Eglise. »

L’Economie Et Les Finances

Le Conseil Général Eglise et Société a présenté deux projets de loi traitant de la justice dans le monde de l'économie : « Un appel à des Structures Fiscales Justes » et « Un appel à des pratiques d’octroi de prêt justes. » Ce dernier dénonce les pratiques abusives d’octroi de prêt qui affectent les pauvres.

Le Livre Des Resolutions

De nombreuses pétitions sont liées au Livre des Résolutions de l’Eglise Méthodiste Unie.

Les conférences annuelles ont présenté des résolutions sur une grande variété de sujets, y compris les soins de santé, la prière et le soutien aux anciens combattants, les inégalités salariales et une requête pour recouper Le Livre de Discipline avec Le Livre des Résolutions.

Le Budget

Pour chaque dollar reçu pendant les offrandes, environ:

  • 85 cents restent dans l'église locale pour payer les salaires et entretenir le bâtiment pour le culte, les recueils de cantiques, la climatisation et le chauffage, les ressources des camps bibliques et autres.
  • 7 cents vont au district, aux conférences annuelles et juridictionnelles pour l’organisation des camps et des retraites, la formation continue des laïcs et des pasteurs, les rassemblements pour la confirmation, la création de nouvelles communauté et autres.
  • 6 cents vont aux « dons désignés» (thématiques)  tels que Advance, World Service Special gifts, les dimanches spéciaux au niveau de toutes les églises et à d'autres causes.
  • 2 cents vont à l'Eglise générale. Là où, ensemble, nous contribuons à bâtir de nouvelles églises, à préparer les leaders ecclésiastiques et laïcs, à assurer la formation continue des pasteurs, à envoyer des étudiants dans les universités et séminaires, à payer les salaires des missionnaires, à développer des études bibliques, à participer avec d'autres traditions religieuses à des missions interconfessionnelles et œcuméniques, à assurer la surveillance et la responsabilité financière des fonds de l'Eglise, à s’engager dans diverses ministères qui changent la vie des personnes et bien plus.

Le  GCFA et la Table Connexionnelle proposent un budget de 611,4 millions de dollars pour soutenir les fonds généraux alloués pour 2017-2020. Cela représente une augmentation de 1,4 % par rapport à la période quadriennale précédente. Le budget de fonctionnement 2013-2016 était le premier budget ayant un montant moins élevé à être présenté devant la Conférence Générale.

Les fonds budgétisés soutiennent sept répartitions générales : Africa University Fund, Black College Fund, Episcopal Fund, General Administration Fund, Interdenominational Cooperation Fund, Ministerial Education Fund et World Service Fund. Ce dernier contribue au financement des agences générales de la dénomination.

Le budget proposé contribuerait à soutenir les stratégies missionnaires de l’Eglise Méthodiste Unie, les quatre domaines de focalisation, à permettre la création de congrégations dynamiques façonnées selon les quatre domaines de focalisation : l'appel et la formation des leaders guidés par des principes chrétiens, la création et le renforcement de nouveaux communautés pour de nouvelles personnes, les ministères envers les pauvres et envers les communautés et la santé abondante pour tous.

World Service (le Service Mondial de l’Eglise) est le peuple de Dieu qui étend l'amour et la compassion du Christ aux autres. Il représente un appel et un défi pour chaque Méthodiste Uni. Le Livre de Discipline désigne le paiement intégral du Fonds World Service comme étant « la première responsabilité bienveillante » de chaque église locale.

La Conférence Générale 2012 a approuvé deux nouvelles initiatives financées par World Service :

Tout d'abord, la Commission sur l’Education Théologique des Conférences Centrales (¶817), élue par le Conseil des Évêques, a pour mission de développer des écoles théologiques, de développer des programmes d'études, de développer des bibliothèques et des ressources contextuelles, d’octroyer des bourses et d’assurer le perfectionnement des enseignants, de soutenir les associations et les réseaux des professeurs et des écoles, et de soutenir les approches nouvelles et novatrices relatives à l'éducation théologique. Le Conseil Général de l'Enseignement Supérieur et du Ministère ordonné administre ce fonds désigné.

Ensuite, le Fonds Young Clergy Initiative (Initiative pour Jeunes Pasteurs) s’inscrit dans une démarche de trois quadrienium, commencée en 2013, en vue de permettre à la dénomination de concentrer ses efforts sur les jeunes adultes prometteurs qui ont répondu à l'appel au ministère ordonné en leur assurant une solide formation théologique dans la pure tradition Méthodiste Unie. L'initiative vient en supplément de ce que l’Eglise a déjà budgétisé pour le discernement, le recrutement, l’encouragement, la formation et le soutien aux jeunes pasteurs leaders.

Source : Le Guide des délégués à la Conférence Générale 2016